Départ pour Pitchïpoi

Projet: 
En développement

Un documentaire de Muriel Sanchez.

 

Pitchipoï était le surnom qu'utilisaient les juifs pour désigner la destination inconnue, mystérieuse et redoutable des convois de déportés, là-bas, quelque part, très loin « vers l'Est ».

Jeunes juifs polonais fuyant les pogroms, Icko Cyminski et Rachel Edelson viennent se réfugier en France, patrie des droits de l'Homme dans les années 1925/1930. Après un bref passage par Nancy, ils s'installent à Rethel dans les Ardennes où ils ouvrent un commerce. Seuls juifs de la ville, le couple qui rêvait de liberté sera arrêté en 1942, transféré de la prison de Rethel au camp de Drancy puis envoyé à Auschwitz pour y être immédiatement gazé. Leur unique fille Hélène, âgée de 9 ans lors de l'arrestation de ses parents en raison de son état de santé restera à la garde de la famille Launois qui fut hébergé par le couple Cyminski de retour d'exode.

Ce documentaire-fiction donne visage et vie à cette famille juive dont l'histoire était tombée dans l'oubli pendant plus d'un demi siècle. Alternant séquences de fiction jouées par un acteur polonais et une actrice polonaise entourés de comédiens locaux, documents d'archives et de témoignages , ce film nous plonge dans une époque troublée et nous rappelle que la volonté de rejet de l'étranger et l'indifférence à l'exclusion perdurent et conduisent à de tels drames.

Un ensemble de documents, et notamment une note manuscrite provenant du cabinet du Préfet des Ardennes concernant l'arrestation de la famille Cyminski (conservée aux Archives départementales) permet de retracer la genèse de la déportation dans les Ardennes.

C'est dans une volonté de contrepoint à la sécheresse des documents administratifs et des archives qui renvoient forcément à un passé révolu que ce film sera traité sous la forme d'un documentaire fiction : afin que les protagonistes de cette histoire oubliée ressurgissent du passé.